Développement Durable

Le challenge environnemental selon Philippe Madec, architecte-urbaniste coordinateur du quartier du Trapèze

13/11/2020

 

Manifeste pour une frugalité heureuse et créative.

L’architecte-urbaniste coordinateur du Trapèze, Philippe Madec, est intervenu lors de l’évènement Moniteur Innovation Day pour rappeler combien il était important de se mobiliser dans le monde de la construction en faveur de la transition écologique. Les domaines d’action du BTP sont en effet responsables de 40% des gaz à effet de serre.

Il a co-écrit avec Dominique Gauzin-Müller (architecte) et Alain Bornarel (ingénieur), un manifeste pour la frugalité heureuse et créative, qui a reçu à ce jour plus de 10 800 signatures partout dans le monde

Le principe partagé à travers ce manifeste, est « de vivre de la récolte des fruits offerts par la Terre » et non de gaspiller les matières premières, de « créer deux fois plus de bien être avec deux fois moins de ressources premières » (Facteur 4, club de Rome, 1987).

Appliqué au domaine de la construction cela signifie se questionner sur le potentiel des bâtiments existants avant de les démolir, sur le choix et l’usage des matériaux utilisés pour les constructions neuves, sur des conceptions sobres en utilisation d’énergie.

L’architecte-urbaniste évoque alors plusieurs pistes d’action :

  • Faire emprunter aux principes de constructions ceux du biomimétisme (imitation technique des processus de la nature), avec pour exemple le principe de thermorégulation des termitières.
  • Appliquer les principes bioclimatiques, c’est-à-dire maitriser le contexte local de construction et tirer le maximum de son potentiel aussi bien en matière d’énergies renouvelables (eau, vent, ensoleillement), que de ressources locales (sol, biodiversité).
  • Limiter les moyens techniques mécanisés et l’emploi d’énergie extérieur au site.
  • Revenir aux fondamentaux de la conception architecturale favorables au bien être : créer des logements traversants et installer des fenêtres dans toutes les pièces pour favoriser un éclairage et une ventilation naturels.
  • Mettre en œuvre des matériaux biosourcés issus de la biomasse d’origine végétale ou animale, comme le bois, la terre (cuite, coulée, crue), la paille ou encore la pierre.

Afin de transmettre, partager les inventions du monde de la construction de demain, d’inviter à réfléchir ou de sensibiliser, un programme de 12 visio-conférences est tenu depuis le 29 septembre jusqu’au 15 décembre 2020, qu’il est possible d’écouter également en replay. Toutes les informations sont sur le site suivant : www.frugalite.org

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

à découvrir aussi

Haut